ouvrir la recherche

/ 03.05.2022

Souveraineté des données : pas de blabla que des datas !

Souveraineté, intégrité, pérennité des données et services

En tant que prestataire de services, lorsque je suis interpellé sur la souveraineté des données, j’évoque avec pragmatisme la pérennité et l’intégrité des données qui rentrent dans le seul champ de mes interventions, ainsi que le respect de la réglementation RGPD.

En effet, la souveraineté des données est une prérogative étatique avec  notamment la volonté de créer un « cloud » souverain européen. Cependant, l’échec du premier projet de 2009, démontre que c’est encore loin d’être réalisé !

Ainsi, à l’échelle d’Exalto, nous proposons à nos clients des solutions sécurisées d’hébergement et d’accès aux données dans des data-centers français. Ils répondent aux dernières normes, technologiques, incendies, sismiques et environnementales.

Il est certain que l’exemple de l’incendie du data-center de Strasbourg a marqué les esprits. En effet, deux fédérations ont perdu l’intégralité de leurs données, créant ainsi un questionnement a posteriori sur le niveau de sécurité des informations hébergées.

Nous avons su rassurer nos clients sur notre architecture d’hébergement et les différents niveaux de sauvegardes mis en place. Et c’est au final une très bonne chose !

Une situation économique des acteurs du numérique contrastée

Pour autant, la sécurité n’est pas que technologique. Elle s’applique également à la pérennité des acteurs à qui l’on confie ses données et son système d’information. En effet, l’actualité nous démontre que ce qui brille n’est pas forcément en or massif.

La sport-tech française connait des liquidations de sociétés pourtant très en vue médiatiquement. Les récentes concentrations indiquent également une fragilité structurelle de certains modèles.

C’est pourquoi, j’encourage les fédérations à s’informer au préalable sur la solidité financière des opérateurs auxquelles elles envisagent de confier leurs services. Des bilans récurrents grandement déficitaires doivent amener à une légitime interrogation et prudence. Ainsi, si malgré des années de développements, la courbe du C.A. reste atone et les résultats dans le rouge vif, la question de la pérennité de ces entreprises à terme, s’impose.

Exalto : un modèle économique éprouvé depuis 20 ans

Chez Exalto, nos résultats sont réinvestis chaque année dans la société. Notre modèle économique a démontré son bon fonctionnement et sa lisibilité avec une bonne compréhension de nos services. En outre, nous ne dépendons pas de banques ni de Business Angels qui, demain, iront voir ailleurs, après avoir constaté l’absence de perspectives positives.

Notre indépendance financière est la clé et par là-même la « souveraineté » des données de nos fédérations. C’est aussi le gage de la continuité des services de nos clients.

Dès lors, nul besoin d’attendre une injonction d’état. En effet, le colbertisme n’est pas une bouée de secours pour les entreprises qui n’ont jamais pu démontrer leur capacité à être rentable.

 

 

 

 

 

Partager cet articleShare on FacebookTweet about this on Twitter
Jean-Carl Fossati
Catégorie(s) : Actualités

Les actualités dans la même catégorie

Logo FFFD

/ 23.05.2022

La Fédération Française de Flying Disc, délégataire de service public a souha...
Logo Sportmag

/ 16.05.2022

Le magazine Sportmag met Exalto et e-licence en lumière dans un article paru ...

/ 25.04.2022

Exalto a la fierté d'annoncer qu'une trentième fédération française du sport ...
Le million de licenciés est atteint pour l'UNSS

/ 09.05.2022

Nous sommes fiers d'accompagner l'Unss via Opuss, son système d'information d...